Digitalisation RH : qu’est ce qu’on digitalise ce mois-ci ?

 

Avant toute chose la digitalisation répond au besoin de performance de l’entreprise car elle permet de simplifier et automatiser les process. La digitalisation RH doit également avoir pour objectif de placer le collaborateur au centre des initiatives avec des dimensions majeures : l’attractivité, l’engagement et la fidélisation. Elle permet d’apporter flexibilité et agilité et ainsi améliorer la relation entre l’entreprise et les collaborateurs.

 

Comme la plupart des fonctions, les Ressources Humaines se transforment, particulièrement vite au cours de cette dernière décennie. Les outils, la digitalisation, les workflows HR font évoluer les pratiques et les façons de faire.
L’accès aux données, le nomadisme, le numérique, le traitement des données, la gestion documentaire, les solutions SIRH révolutionnent les RH à tous les niveaux.

 

Digitalisation des tâches administratives RH

Concernant les tâches administratives, tout ce qui peut être digitalisé se transforme ! Fini le papier, le courrier, les relevés manuels, les demandes manuscrites… tout passe par le digital.
Si la dématérialisation de la paie fait partie des premières taches digitalisées par les entreprises, les autres ne sont pas en reste. Les entreprises se dotent de logiciels et d’outils, interfacés avec leurs solutions ERP ou CRM, pour gérer de plus en plus de tâches administratives. La gestion de la paie, les bulletins de salaire, le traitement des notes de frais, les bons d’intervention, les congés ou encore la gestion des temps et des plannings sont digitalisés.
Les données sont stockées et accessibles depuis des coffres fort numérique, facilitant l’accès pour les RH comme pour les salariés. Chacun s’approprie ces outils, qui font gagner beaucoup de temps et permettent de limiter les erreurs.

 

Digitalisation de la formation

Les formations sont désormais accessibles à la carte. Si la crise covid et les longues semaines de confinement ont motivés de nombreuses entreprises à former leurs collaborateurs, les bonnes pratiques acquises durant cette période particulière devraient perdurer !
Qu’elles soient dispensées en interne ou par des organismes de formation externes, les formations à distance se sont démocratisées. Les plateformes de formation ou de conférence en ligne permettent d’assurer des formations à distance dans de bonnes conditions, autant pour le formateur que pour les apprenants. En interne, la création d’un LMS permet de diffuser les contenus de formations distanciels et présentiels auprès des collaborateurs. L’innovation ? Les rendre acteurs de leur parcours de formation et développement professionnel.

En live ou en replay, la formation à distance offre beaucoup de souplesse. Ce format permet la montée en compétence des équipes, tout en étant accessible d’où l’on veut, quand on le veut !

 

Digitalisation de la gestion des carrières et des compétences

Pour aller plus loin, recentrer l’humain au cœur de l’entreprise, le digital s’impose également dans la gestion des talents.
C’est sans surprise que les fameux entretiens individuels se digitalisent. Mais au-delà des aspects légaux, la digitalisation offre aux RH l’opportunité d’accompagner autrement les talents dans l’adoption des nouveaux modes de travail et dans leur évolution de carrière.
Le digital offre des outils de pilotage à l’échelle de l’entreprise comme à l’échelle individuelle. A l’échelle de l’entreprise, le digital permet par exemple la cartographie des talents, la gestion des postes, des budgets, des tableaux de bords… Quant à l’échelle du collaborateur, le digital permet par exemple de piloter le parcours professionnel, la projection d’évolution, l’avancement salarial ou encore la mobilité

 

Digitalisation du recrutement

Dans le domaine du recrutement, même constat. Le sourcing se dote d’outils de recherche de candidats, la gestion des CV, la détection de profils sur des critères bien particuliers est désormais aidé par le digital. Quant à la marque employeur pour attirer les candidats, elle se forge beaucoup par le biais des outils digitaux (site web, réseaux sociaux, vidéos…)
Les entretiens de recrutement, à l’instar du télétravail, se font désormais à distance, allant jusqu’à l’utilisation d’outil de signature électronique pour la signature des contrats.
Et une fois recruté, l’onboarding se digitalise aussi, avec par exemple la constitution du dossier salarié, le workflow d’intégration, le parcours d’intégration digitalisé…

 

Et la communication interne dans tout cela ?

La communication interne reste un défi pour les entreprises. En grande partie portée par les RH, elle se veut de plus en plus transparente. Destinée à informer les collaborateurs, c’est un vecteur de motivation et de fidélisation important. La digitalisation permet là aussi de diversifier les canaux d’information (réseaux sociaux d’entreprise, intranet, applications, sondage en ligne…) et d’imaginer de nouvelles façons de communiquer

 

 

Tout cela contribue à la performance, permet de se concentrer sur les missions à plus de valeur, offrir aux collaborateurs et aux candidats une expérience collaborateurs attractive (recruter, fidéliser). C’est une réelle opportunité !

Dans les faits, il est nécessaire de se poser la question de la maturité de l’entreprise pour être en capacité de faire plus, mieux et plus vite sans pour autant perdre les atouts dont l’entreprise dispose déjà.

Dans l’approche Référence DRH un projet de digitalisation doit être clair dans ses objectifs :
• Gagner en efficacité opérationnelle et simplifier les process de paie et administratifs en amont
• Améliorer le lien avec les candidats actuels et futurs
• Améliorer la gestion des talents, des parcours et la carrière des collaborateurs